Nous écrire Contact             Français | English

Les noyaux d'olives utilisés pour nettoyer les déchets peuvent aussi servir de combustible

Les scientifiques ont confirmé que les noyaux d'olives peuvent avoir un double usage et servir pendant neuf cycles à nettoyer les résidus de métaux industriels se trouvant dans l'eau et ensuite servir de biocombustible sans nuire à l'environnement.

Résultat de recherche d'images pour "noyau d'olive"Un travail de recherche développé au sein de l'Université de Grenade (Espagne) a prouvé que les noyaux d'olives peuvent avoir un double usage et servir pendant neuf cycles à nettoyer les résidus de métaux industriels se trouvant dans l'eau et ensuite servir de biocombustible sans nuire à l'environnement.
L'étude a été menée à bien par un groupe de recherche de l'UGR qui travaille sur la concentration de solides et la bio récupération. Elle se base sur l'analyse de l'utilisation des noyaux d'olives en tant que biosorbant qui les rend capables de nettoyer les eaux polluées et ensuite d'être utilisés comme combustible au cours d'un processus complémentaire.

Alicia Ronda, scientifique du groupe de recherche qui consacre sa thèse doctorale à l'utilisation de ces noyaux d'olives, explique qu'au cours d'une première phase, ils ont constaté que la capacité de ces noyaux à absorber des métaux lourds augmente après activation chimique.

L'équipe a utilisé de l'acide nitrique, ce qui a augmenté jusqu'à 35 fois la capacité des noyaux d'olives à éliminer les résidus de plomb.

Au cours de l'étude, il a de plus été prouvé que les noyaux peuvent se régénérer et être ainsi utilisés jusqu'à neuf fois consécutives en tant que biosorbant jusqu'à saturation complète.

Le groupe de recherche de l'Université de Grenade indique qu'ils ont également prouvé que ces noyaux peuvent avoir une deuxième fonction et être utilisés comme biocombustible, en particulier pour les chaudières à biomasse.

L'étude a démontré que le processus de décomposition thermique des matériaux chimiquement activés est le même que celui des noyaux d'olives qui n'ont pas eu d'activation chimique. Ils conservent donc leurs propriétés et peuvent être utilisés comme combustible.

"Nous en avons conclu que nous pouvons activer chimiquement les noyaux d'olives pour améliorer leur efficacité dans l'élimination du plomb des eaux usées, nous pouvons les régénérer pour les réutiliser et enfin, s'en servir comme combustible pour les installations énergétiques", remarque Alicia Ronda.

Les chercheurs sont également en train d'étudier les effets potentiels du second usage des noyaux d'olives sur l'environnement. Au cours d'une première étude, ils ont démontré que le métal resterait dans les cendres après l'utilisation des noyaux comme combustible.

L'équipe continue d'étudier l'élimination des métaux absorbés par ces noyaux afin de s'assurer que l'alternative proposée soit viable du point de vue environnemental.

Source Techno-Science.net

Background Image

Header Color

:

Content Color

: