.

Coopérations et partenariat - Contraintes et insuffisances

En matière de coopération, le constat est que les thèmes de recherche en partenariat sont à ce jour essentiellement initiés par les bailleurs de fonds. Or les programmes développés et fixés par ces partenaires financiers ne reflètent pas forcement les intérêts nationaux. La relation entre les universités et instituts de recherche est faible. Certains ministères sectoriels entretiennent des collaborations informelles sans affichage de la contribution du MINRESI. Il n’est pas rare de voir certains chercheurs traités directement avec des partenaires au détriment de ministère de tutelle. La recherche jusque là n’a pas pu mettre en place des partenariats solides avec les entreprises locales. Les relations entre les organismes privés et publics en matière de valorisation des résultats de la recherche sont faibles. Les chercheurs en activité dans les universités ne sont pas rémunérés à leur juste valeur et ne sont pas suffisamment valorisés dans l’encadrement des étudiants. C’est pour cela que la coopération entre les universités et les instituts de recherche constituera une des priorités de la Division.

L’action de la Division de la Coopération Scientifique et Technique (DCST) sera portée sur l’inventaire continu des activités conduites en coopération dans l’ensemble du MINRESI et ses organismes sous tutelle. Cela permet d’avoir une vision dynamique, mieux adaptée et d’entreprendre une coopération de développement à travers laquelle les différentes parties impliquées en tirent une satisfaction mutuelle. Cela permet également de cerner les différents secteurs prioritaires susceptibles de retenir l’assentiment des partenaires nationaux et internationaux. Dans un second temps, conformément à ses missions, la Division va s’atteler à redynamiser et à capitaliser la collaboration avec les partenaires européens, américains et asiatiques (France, Etats-Unis, Canada, Angleterre, Pays-Bas…), s’ouvrir d’avantage à l’Asie (Japon, Corée, Chine, Thaïlande, Arabie Saoudite …) et à l’Amérique du Sud en vue d’explorer de nouveaux axes et thèmes de coopération, rechercher de nouveaux partenaires financiers et techniques à l’instar du Centre pour le Développement International (CRDI), organisme du gouvernement canadien, en vue de réaliser les objectifs du Ministère , suivre l’application des procédures de mise en œuvre de partenariat et de négociation entre les divers acteurs de la recherche et de l’innovation , créer et tenir le fichier des partenaires financiers et techniques internationaux.

Instituts de recherche

                                        

Background Image

Header Color

:

Content Color

: