.

L’inventeur de la décortiqueuse de pistache

 Divine Tinzoh, premier lauréat du Prix du Président de la République en faveur de l’Innovation nous dévoile son secret.

André BION : Divine Tinzoh, vous êtes premier gagnant de ce prix en faveur de l’innovation au Cameroun. C’est vous le premier dans l’histoire des JERSIC. Est-ce que vous avez l’impression d’être plus fort que les autres ?

Divine Tinzoh : Non pas du tout. Je pense plutôt que tous ceux qui sont là travaillent aussi. Seulement, ils n’ont pas eu la même chance que moi ; chaque chose a son temps. Je remercie le Seigneur grandement. 

 AB : Alors ! Vous avez dix millions en main ; que comptez-vous faire avec cet argent ? J’imagine. Construire une grande maison, s’envoler pour l’Europe et ne plus revenir au Cameroun ?

DT : Je ne crois pas. Je préfère rester dans mon pays et y investir. Le Cameroun a besoin de moi ; de plus l’œuvre que je viens de réaliser résous  le problème de la société à laquelle j’appartiens et je souhaite être là pour voir comment le peuple camerounais s’en sert. En ce qui concerne la maison, je n’en ai pas une mais je ne compte pas utiliser cet argent pour construire une maison. Je préfère me servir de cette opportunité pour développer mes facultés de chercheur. J’ai toujours souhaité qu’on me donne un coup de pousse ; l’occasion s’est présentée et je compte investir dans le domaine de la recherche.

AB : Présentez nous votre invention de manière structurelle 

 DT : La machine à décortiquer les pistaches est un appareil qui présente un entonnoir subdivisé en deux grandes parties. L’une d’elle retient les graines tandis que l’autre est chargé d’émettre des vibrations et qui joue par ailleurs le rôle de stabilisateur.  Celui-ci s’occupe de la décharge des graines de l’entonnoir vers la décortiqueuse. A partir de là, les graines et les peaux sont conduits vers un discriminateur et la graine passe et se retrouve dans le sceau prévu pour recueillir le pistache déjà nettoyé. Pour ce qui est de la peau, elle est forcée par l’air vers une autre sortie qui mène tout droit vers un sac prévu pour les déchets. Le dernier compartiment est prévu pour l’alimentation subdivisé en quatre transformateurs qui ajustent la machine selon le type de pistache. 

Instituts de recherche

                                        

Background Image

Header Color

:

Content Color

: