Nous écrire Contact             Français | English

Riposte gouvernementale contre la Covid: La médecine Alternative scrutée

Une réunion de concertation interministérielle avec les acteurs de la pharmacopée traditionnelle relative à la lutte contre la Covid-19 a été coprésidée par madame le Ministre de la Recherche scientifique et de l'Innovation Dr Madeleine Tchuinté et le Ministre d'Etat ministre de l'enseignement supérieur, le Pr Jacques Fame Ndongo, le mercredi 15 juillet 2020, dans la Salle de Conférence de l’Institut de recherches Médicales et d’études des Plantes Médicinales (IMPM). Cete importante rencontre, conquée par le MINRESI sous très haute instructions du Chef de l'État a vu la participation d'autres membres du gouvernement à l'instar du Ministre de la Santé publique, du Ministre de l’Éducation de Base, du Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, et les acteurs de la pharmacopée traditionnelle dont Monseigneur Samuel kleda, Archevêque de Douala.
Dans son allocution de bienvenue, Dr Madeleine Tchuinté, a indiqué que l’objectif de la concertation interministérielle était de jeter les bases d’une collaboration franche, efficiente et riche, entre les acteurs privés de la recherche œuvrant dans le domaine de la médecine alternative et ceux de la recherche institutionnelle, avec l’encadrement du Gouvernement. Plus concrètement, et au vu de l’importance que le Président de la République accorde à la médecine alternative comme solution endogène crédible contre la Covid-19. Il s'agissait donc  d'encourager les initiatives développées par les acteurs de la pharmacopée traditionnelle contre la Covid-19 ; valoriser les résultats de recherche obtenus, définir la démarche qui permettra d’apporter des réponses concrètes, durables et économique viable aux problèmes de santé dans notre pays. Tous des membres du gouvernement présents, ont prononcé de pertinentes allocutions. Les exposés des acteurs de la médecine Alternative ont constitué l'articulation phare de ladite réunion de concertation.
S.E. monseigneur Samuel Kleda a présenté ses deux médicaments contre la Covid 19, avec à ce jour, environ 9000 patients bénéficiaires;
Dr Peyou Épouse Ndi Samba Marlyse, représentante de la Reece International research Consortium a présenté deux médicaments contre la Covid-19 : Ngul Be Tara pour le traitement et la prévention, Kit anticovid19 : kit pour les cas graves composé du Ngul Be Tara + Netko + Binther;
Dr Yiagnigni  Mfopou Euloge, Médecin-cardiologue a présenté un médicament anticovid-19 avec plus de 700 cas traités ;
Monsieur Victor Lipoht, responsable Vic-Col, Santé sans stress deux médicaments contre la Covid-19 : Virolex 1 et Virolex 2 ;
Dr Joséphine Briand avec un pack dénommé Viro-Green Force 4 utilisé à titre préventif et curatif contre le coronavirus. Présenté comme un produit qui répare les dégâts qui ont pu être causés par la Covid-19;
Au terme de cette réunion de concertation, les participants ont formulé les recommandations suivantes : (1) l’encadrement à apporter aux acteurs de la médecine traditionnelle par les pouvoir publics. (2) la collaboration entre les  acteurs de la médecine alternative et les institutions comme le MINRESI, le MINESUP, le MINSANTE, le MINMIDT etc. (3) l’élaboration d’un accord-cadre de coopération en vue d’une action concertée et harmonisée entre le MINRESI, Le MINSANTE, le MINESUP et les autres acteurs de la médecine alternative.  (4) élargir ce genre de réunion de concertation à un plus grand nombre d’acteurs de la médecine traditionnelle. (5) renforcer les capacités des ministères sectoriels concernés, des laboratoires, des chercheurs et des universités en vue d’un meilleur encadrement des acteurs de la pharmacopée traditionnelle. (6) codifier et standardiser la médecine alternative. (7) développer une stratégie nationale de culture et de conservation des plantes médicinales. (8) mettre en place un comité de suivi de la mise en œuvre des présentes recommandations.

.

Background Image

Header Color

:

Content Color

: