Nous écrire Contact             Français | English

Centres de ressources ruraux une opportunité de production et de vulgarisation de l’agriculture de seconde génération

 Mois de la recherche

   Afin de garantir dans le long terme une sécurité alimentaire pour tous dans le monde, l’ICRAF propose un mécanisme innovant qui vise à changer les techniques ancestrales jadis utilisées en agriculture. Cette révolution agricole que propose cette institution passe par les Centres de ressources ruraux (CRR). Ce concept expérimenté au Cameroun depuis 1996, met l’accent sur l’apprentissage et les échanges de connaissances. En d’autres termes, ces pôles de développement sont des lieux de formation et de démonstration des paysans sur les techniques agricoles durables.
    Dans son exposé, la conférencière a démontré que la lutte contre la pauvreté passe par une révolution agricole qui exige une transformation des techniques agraires, qui protègent l’environnement. Ce modèle s’acquiert dans les CRR, basés en zone rural et qui diffusent des innovations avec succès grâce à leur accessibilité, à la qualité des services rendus aux agriculteurs et au développement du réseautage. L’apprentissage interactif et le partage des connaissances et d’expériences, sont les socles de formation pour les  paysans.  Cette méthode permet d’accroître la production agricole, améliorer les conditions de vie, augmenter les revenus des familles rurales et de créer des emplois dans l’arrière - pays.
    Ces structures qui existent déjà dans plusieurs pays africains et au  Cameroun qui en compte six, permettent le développement des compétences dans la conduite des pépinières, la dynamique des groupes et le marketing. Elles permettent aussi entre autres d’informer les agriculteurs sur les nouvelles technologies et innovations et l’accès aux marchés. 
    C’est donc un projet salutaire pour les producteurs en ce sens qu’il vient améliorer les rendements agricoles surtout dans la production des fruits, du bois, des médicaments, la vente des plants de pépinière, la réduction de la corvée du travail. Il permet également la sensibilisation sur la déforestation,  la perte d’espèces et les changements climatiques.
L'ICRAF est un Centre d'excellence scientifique et de développement présent et travaillant en Afrique centrale depuis 1987. Il  ambitionne de transformer le monde rural en un pôle de développement menant à une augmentation massive de l’utilisation des arbres dans les paysages agricoles par les ménages, en vue d’améliorer la sécurité alimentaire, l’état nutritionnel, la santé, les revenus, l’abri, l’utilisation d’énergie en maintenant un environnement favorable.
    En d’autres termes, son objectif vise à éliminer la faim, à réduire la pauvreté, à fournir une énergie abordable et propre, à protéger la vie sur terre et à lutter contre le changement climatique.
    C’est la seule institution qui effectue des recherches agroforestières d'importance mondiale dans et pour tous les pays tropicaux en développement. Les résultats de ses recherches permettent aux gouvernements, aux agences de développement et aux agriculteurs d'utiliser le pouvoir des arbres, pour rendre l'agriculture et les moyens de subsistance plus durables sur les plans environnemental, social et économique.
                                   
Justine Nguendi

Background Image

Header Color

:

Content Color

: