Nous écrire Contact             Français | English

Rentrée scientifique 2018 au MINRESI

Pr Kamsu Kom Jacques HONORE PAR SES PAIRS
    L’heureux élu, a reçu les honneurs de la grande famille de la recherche scientifique et de l’innovation le mercredi 05 décembre 2018 au cours de la cérémonie marquant la célébration de la 6ème édition de la rentrée scientifique au MINRESI, placée sous le thème «Mutualisation des capacités scientifiques et infrastructurelles du Système National de Recherche et d’Innovation face aux défis de l’émergence du Cameroun».

Le scientifique émérite est Directeur de recherche,  natif du département du Koung khi dans la Région de l’Ouest Cameroun. Le lauréat jouit depuis quelques années, d’une retraite méritée après s’être démarqué durant sa riche carrière à travers la pertinence de ses travaux et de nombreuses initiatives qui ont hissé la science camerounaise à un niveau envié.  
    Pr Kamsu Kom est né le 09 février 1935 à Nkongsamba. Après ses études primaires dans la ville de Nkongsamba au Cameroun, il va poursuivre ses études supérieures en France, où il obtient un Diplôme de Pharmacien à Nancy en France en Juin 1960, une Licence ès-sciences en Chimie à Paris en Octobre 1962 et un Docteur ès-sciences en Physique à Paris en 1964. Il a occupé plusieurs fonctions et grades dans sa riche carrière.
Par ailleurs, en 2000, le Pr KAMSU-KOM est élu Président de l’Ordre National des Pharmaciens du Cameroun, poste qu’il va occuper jusqu’en 2007. Au cours de cette riche carrière professionnelle, il a été à la base de la création de deux (02) laboratoires universitaires et un (01) laboratoire de Recherche et Développement privé : le premier laboratoire universitaire est celui de Chimie Minérale de la Faculté des Sciences de l’Université d'Abidjan. Ce laboratoire a formé la toute première ivoirienne, Dr ès-Sciences de cette discipline en 1969, Dr Rosine Eholje, présentement Professeur Titulaire des Universités à la retraite. Le deuxième laboratoire universitaire est celui de Chimie Minérale de la Faculté des Sciences de l'Université Fédérale du Cameroun, lequel a formé le tout premier Dr ès-sciences de la discipline au Cameroun, thèse soutenue à Bordeaux, par le  Dr Léopold FOURNES, présentement Professeur à Bordeaux.
Pr Kamsu-Kom est d’une part l’initiateur du mémoire de Maîtrise pour la professionnalisation de la licence, et d’autre part créateur du certificat de Licence Biochimie à la Faculté des Sciences. Des Distinctions honorifiques, Pr KAMSU KOM en a reçu : le Prix international du meilleur chimiste pharmacien, pour ses travaux pharmaceutiques et de chimie (Colloque sur l’essor de l’industriel camerounais ; Montréal septembre 2017) ; le « CADUCEE D'OR » de l'Ordre National des Pharmaciens du Mali, décerné au Forum Pharmaceutique International de Bamako en 2005 (pour sa contribution au développement de la profession pharmaceutique) ; le Pr Kamsu-Kom est Membre du PUGWASH INTERNATIONAL (Société savante créée à PUGWASH au Canada).
    Ovationné par l’ensemble de la grande famille de la recherche à la lecture de son nom comme chercheur honoré par ses pairs, Pr Kamsu-Kom Jacques a été congratulé par l’ensemble des chercheurs et autres partenaires du Système National de Recherche et d’Innovation de même que par les membres du gouvernement présents à la cérémonie, notamment : le ministre de la Promotion de la femme et de la Famille, le ministre délégué auprès du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, le Ministre Délégué à la Présidence de la République, chargé du Contrôle Supérieur de l’Etat. Le Ministre de l’Enseignement Supérieur était représenté quant à lui par le Secrétaire Général de ce Département ministériel.
     Dr Madeleine Tchuinté ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation a rassuré les chercheurs de la sollicitude affichée ces dernières années par le Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya en faveur du Système National de la Recherche Scientifique et de l’Innovation à travers notamment : la prolongation depuis 2015 de la période d’activité de certains Maîtres et Directeurs de recherche  atteints par la limite d’âge de départ à la retraite. Ce qui a permis de conserver une masse critique de chercheurs séniors expérimentés au service de notre pays. Dans le même registre, le recrutement effectif de 598 chercheurs en 2015, 2016 et 2017. Le Président de la République a-t-elle ajouté, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin avec la révision du statut des chercheurs en bonne voie.  Une bonne nouvelle qui a arraché des salves d’applaudissements des mains des milliers de chercheurs juniors et séniors présents  dans la salle de conférences VIP du Palais des Congrès de Yaoundé.
     Dr Madeleine Tchuinté a réitéré que le secteur de la recherche scientifique et de l’Innovation ne peut pleinement jouer son rôle pour le développement du Cameroun et son émergence à l’horizon 2035, que si l’on opère une mutualisation des ressources tant intellectuelles, matérielles qu’humaines. Elle a aussi plaidé en faveur d’un lien solide à établir entre l’offre des résultats scientifiques et technologiques et leur valorisation industrielle et commerciale. 
    L’honneur est revenu cette année au Dr Fantong Wilson chercheur de l’IRGM de donner la leçon inaugurale. Son exposé axé sur les Mutualisation des capacités scientifiques et infrastructurelles du Système National de Recherche et d’Innovation face aux défis de l’émergence du Cameroun, a passé en revue tout le système national de la Recherche et de l’Innovation, s’appuyant sur les cadres conceptuel, institutionnel ainsi que sur les outils techniques qui permettent le développement de la Recherche.  On en retient que la Recherche scientifique camerounaise occupe une place de choix en Afrique et dans le monde. Ses nombreuses potentialités scientifiques et infrastructurelles permettent d’envisager leur mutualisation, pour qu’elles puissent contribuer efficacement à la réduction du chômage et de la pauvreté, à l’accessibilité à l’eau potable, à la croissance économique et à la hausse des investissements publics, qui sont quelques-uns des défis  majeures inscrits dans le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) du Cameroun.
                                                                                                                                                                                                                     André BION

 

 

 

Background Image

Header Color

:

Content Color

: