Nous écrire Contact             Français | English

Le Professeur Rose Leké, héroïne de la santé 2018

Reconnaissance   
Le Professeur Rose Leké, héroïne de la santé 2018  
L’universitaire camerounaise, membre de l’Académie des Sciences du Cameroun, a été honorée avec 8 autres scientifiques mondiales par la fondation « Women in Global Health Foundation » en collaboration avec la United Nations Foundation, Global Health Council ETC, le 20 mai 2018 en marge de la 71ième Assemblée générale de l’OMS et du 70ième anniversaire de cette institution onusienne.

Cette distinction récompense sa grande contribution pour l’avancement de la science dans le domaine de la santé. Ses travaux de recherche portent sur l’immunologie des infections parasitaires et particulièrement sur le paludisme. Elle est également très impliquée dans les stratégies d’éradication de la poliomyélite et occupe une place de choix dans de nombreuses sociétés savantes et autres organismes nationaux et internationaux. Elle a été entre autres Directeur exécutif de la coalition contre la malaria au Cameroun, présidente de la Fédération africaine des sociétés immunologiques. Par ailleurs, elle a servi dans plusieurs commissions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) notamment « the Malaria Policy Advisory Committee », « the African Regional Commission for the Certification of the Eradication of Poliomyelitis, the Global Certification Commission, the African Advisory Committee for Health Research, etc.
Cette autre distinction vient s’ajouter sur une liste longue de lauriers glanés par la Présidente du Conseil d’administration de l’Institut de Recherches Médicales et d’études des Plantes Médicinales. Elle aura reçu tour à tour en 2011 le Prix scientifique régional Kwame Nkrumah décerné par l’Union Africaine et en 2014, le prix Aggrey-Fraser-Guggisberg Memorial Lecturer, Docteur Honoris Causa de l’Université du Ghana, puis en 2012, le prix de l’Excellence en Sciences de l’Académie camerounaise des sciences. En 2015, elle a été élue membre honoraire de la Société américaine de médecine tropicale et de l’hygiène (ASTMH).
C’est au regard de son parcours académique et professionnel élogieux que l’Académie des sciences du Cameroun s’est fait le devoir de lui rendre hommage à travers un point de presse tenu le 17 mai 2018 dans la salle de conférence du MINRESI. Point de presse dédié à l’annonce officielle de la cérémonie d’hommage aux 9 héroïnes de la santé 2018 à laquelle a pris part le Pr. Rose Leke à Genève en Suisse.  
Le premier Vice-président de l’Académie des sciences du Cameroun, professeur Beban Sammy Chumbow, n’a pas caché sa joie. Depuis quelques années, les membres de cette institution, dont les travaux sont reconnus sur le plan international ne cessent de remporter des prix. D’après lui, «  c’est la preuve que les scientifiques camerounais sont à la hauteur. Ils sont en mesure d’identifier les problèmes de la nation et d’y apporter des solutions… ».   
Pour le professeur Rose Leke, le travail est encore immense et ce prix représente l’immensité de la tâche qui l’attend encore et son engagement vis-à-vis des jeunes chercheurs. C’est un défi qu’elle entend relever pour aider « les jeunes scientifiques à se surpasser et à faire mieux que moi», a- t- elle lancé.  
Le point de presse a servi de tribune au docteur David A. Mbah, Sécretaire perpétuel de l’Académie des sciences du Cameroun, de présenter la lauréate à la presse et au Pr W. F. Mbacham, memebre de l’Académie des sciences du Cameroun, de plancher sur la contribution du Pr Rose Gana Fomban Lele dans la résolution des problèmes de santé au Cameroun et en Afrique.
Ce fut également l’occasion pour l’Académie des sciences du Cameroun de montrer comment elle prépare le futur à travers notamment la mise en place de l’Académie camerounaise des jeunes scientifiques (CYA). L’appel à candidatures lancé il y a quelque temps a pour date limite le 30 mai prochain et devrait permettre de sélectionner la crème de la jeune intelligensia qui constituera la prochaine génération de scientifiques de haut vol camerounais. la coordination de la mise en place de cette institution est placée sous l’encadrement du professeur Paul Wafo, Doyen du collège des sciences mathématiques et physiques et du Maître de recherche Andrew Ako, chercheur dans le domaine de l’hydrologie à l’Institut de Recherches Géologiques et Minières (IRGM).
 
 Justine Nguendi

 

 

 

Background Image

Header Color

:

Content Color

: