Nous écrire Contact             Français | English

Animation scientifique au MINRESI

Le Secrétaire général du MINRESI madame Rébecca Madeleine Ebellé Etamè a présidé le mercredi 25 avril 2018 à 13 heures la grande conférence du mois de la Recherche. Le conférencier, Dr jean Claude Ntonga, chercheur à l’Institut de Recherches Géologiques et Minières (IRGM) qu’accompagnait le Directeur de cet institut, a entretenu le public sur le thème : Ressources en Eau du  Cameroun : Enjeux de la connaissance et de la maîtrise de la ressource,  défis et  perspectives.
 Inscrite dans le cadre de l’animation scientifique du MINRESI, ces grandes conférences du mois de la recherche constituent une plateforme d’échange sur de grands problèmes socio-économiques auxquels les populations sont confrontées au quotidien. Elle donne l’occasion aux chercheurs, innovateurs, entrepreneurs et utilisateurs des résultats de la Recherche d’apporter leur expertise intellectuelle au développement de notre pays.
Parlant au nom du Ministre en mission à l’étranger, Madame Rébecca Madeleine Ebellé Etamè a tout d’abord salué la massive présence du public et des représentants des ministères sectoriels de même qu’elle a félicité le conférencier pour son brillant exposé. Elle a ensuite diligenté la très animée séance, questions/réponses.
Dr Jean Claude Ntonga a, en une quarantaine de minutes, montré l’importance de l’eau et toutes les actions menées par l’IRGM pour mettre à la disposition du public des données hydrologiques fiables et viables.
    Pour lui, la connaissance et la maîtrise des ressources en eau sont des enjeux majeurs pour tout pays, tant elles concourent au développement socioéconomique, à la protection de l’environnement et des vies et des biens par la mitigation des impacts dus aux événements hydroclimatiques extrêmes tels que les inondations et les sécheresses.
    Le Cameroun a-t-il poursuivi, est drainé en ce qui concerne les eaux de surface par les rivières et fleuves qui se répartissent en plusieurs unités hydrographiques. Le réseau des cours d’eau du Cameroun participe au drainage de près du tiers de la superficie du continent africain, ce qui place le Cameron au cœur de l’hydrographie de l’Afrique. A ce titre le Cameroun est un acteur majeur et déterminant pour la sous-région dans les processus de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau et de la mise en œuvre de l’Objectif du Développement Durable (ODD) n°6 qui consiste à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement, et assurer une gestion durable des ressources en eau et de l’Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) n°7 qui vise la préservation de l’environnement.
    Rappelons qu’à la création de l’Institut de Recherches Géologiques et Minières le 04 décembre 1979 au sein de la Délégation Générale de la Recherche Scientifique et Technique, l’une des principales missions assignée à cet institut fut le développement des connaissances dans tous les domaines des sciences de l’eau en rapport avec le milieu physique, et du recueil des données nécessaires à la réalisation de divers projets de développement.
     Ainsi l’IRGM assure par l’une de ses Structures Opérationnelles de Recherches, à savoir le Centre de Recherches Hydrologiques (CRH), la couverture et le suivi hydrologiques de l’ensemble du territoire camerounais. Deux principaux axes de recherche en hydrologie y sont poursuivis depuis 1979 : l’étude systématique des ressources en eau du pays et  les études hydrologiques préalables à la réalisation des ouvrages et à des projets d’aménagement du territoire liés à la connaissance des ressources en eau.
    La signature du livre d’or par le conférencier et une photo de famille ont mis un terme à cette conférence.

André BION

Background Image

Header Color

:

Content Color

: