.

6è édition des JERSIC - Recommandations

Au terme des échanges en plénières et en ateliers sur les thématiques portant respectivement sur la recherche agricole et le développement de l’entreprise camerounaise, le développement des technologies alternatives et les transformations socioéconomiques, la promotion de l’innovation : leçons apprises et les Start up au Cameroun : potentiel et nécessité d’incubation, les conférenciers ont formulés les recommandations suivantes :

 Recommandation N° 1 : Institutionnaliser une plateforme d’échanges permanents entre les Universités et les Centres de recherche (offreurs) d’une part, et les entreprises sectorielles (demandeurs) d’autre part. Il s’agit notamment d’intégrer le cadre de concertation Recherche - Monde des entreprises dans la plateforme Gouvernement - Secteur privé (Cameroon Business Forum) présidé annuellement par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, afin de prendre en compte les défis de l’entreprise dans la formulation des programmes de recherche et façonner les orientations des appuis du Monde des entreprises au développement de la Recherche scientifique et de l’Innovation ;

Recommandation N° 2 : Promouvoir la mise en place d’un cadre légal et réglementaire à même de soutenir et de faciliter le développement des Start-ups ;

Recommandation N° 3 : Mettre en place un cadre légal et réglementaire en vue de développer la phytomédicine et faciliter son industrialisation ;

Recommandation N° 4 : Mettre en place un mécanisme de financement approprié pour soutenir les activités de valorisation des résultats de la recherche et de la créativité camerounaise ; et dans cette perspective, identifier les domaines stratégiques pour lesquels l’Etat devrait concentrer des ressources conséquentes à la Recherche-Développement en vue de soutenir les entreprises porteuses de projets d’innovation ;

Recommandation N° 5 : Créer un Centre National de Promotion des Start-ups et de l’Economie Numérique, ayant une représentation dans toutes les dix (10) régions du pays, qui pourra centraliser les informations concernant l’action gouvernementale en faveur des promoteurs de start-ups, aider au montage des business plans et à l’orientation des jeunes promoteurs vers les sources de financement, et accompagner par la prise en charge de façon compétitive la maturation, le dépôt de brevet et un appui à leur exploitation par des entreprises établies ou nouvelles (incubateurs) ; 

Recommandation N° 6 : Promouvoir le développement des systèmes d’incubation pour permettre une meilleure valorisation de la recherche et la création d’entreprises innovantes 

Recommandation N° 7 : Renforcer l’assistance technique aux entreprises industrielles notamment dans l’identification, la validation et la réalisation de leurs besoins en matière d’innovation et de développement technologique, via des pré-diagnostics, et la mise en relation avec les prestataires chercheurs adéquats ;

Recommandation N° 8 : Constatant que l’un des paradoxes criards du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DCSE) et de celui de la Vision 2035 est que ni l’un ni l’autre, ne place la Recherche-Développement et l’Innovation comme une des priorités des objectifs de croissance et d’émergence, alors qu’elle devrait être au cœur de notre stratégie nationale de développement. Les participants recommandent d’ériger la Recherche et Innovation comme priorité stratégique nationale transversale pour accompagner les sept autres priorités arrêtées dans le DSCE.

 VOIR LE PANORAMA DES DIFFERENTS PRIX ATTRIBUES

 La Cellcom MINRESI

 

 

Instituts de recherche

                                        

Background Image

Header Color

:

Content Color

: