Nous écrire Contact             Français | English

L’Ambassadeur des USA au MINRESI

  Dans le cadre de la coopération scientifique Cameroun-Etats-Unis d’Amérique, son excellence Peter Henry Barlerin, Ambassadeur des USA au Cameroun était l’hôte du ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation le 1er février 2018. Avec le Dr Madeleine Tchuinté le diplomate Américain a exploré les voies et moyens pouvant permettre de redynamiser la coopération scientifique entre le Cameroun et les USA.  Evoquant l’environnement économique actuel, marqué par la baisse des capacités budgétaires des Usa, l’ancien sous-secrétaire adjoint aux affaires économiques et régionales pour l’Afrique de l’ouest et chargé de mission des Etats-Unis auprès de l’Union Africaine à Addis-Abeba a préconisé le renforcement de la coopération entre les Instituts de recherche camerounaises, les Universités et les centres de recherches Américains. Il s’est réjouis de la perspective de la mise en place d’une plateforme de collaboration scientifique et technique entre le Cameroun et les Etats-Unis, fruit de la 4ème Conférence internationale  sur la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques  (STEM-Africa) organisée à Yaoundé du 29 mai au 02 juin 2017 avec la collaboration de l’Université du Michigan, sous le thème « Frontières Scientifiques Afrique-Etats-Unis. 

Ladite plateforme de collaboration scientifique et technique devrait permettre de mutualiser les connaissances pour proposer des solutions appropriées à mettre en œuvre pour accélérer le développement du Cameroun grâce à la science, la technologie et l’innovation. Peter Henry Barlerin a aussi encouragé le MINRESI à intensifier les échanges avec les scientifiques camerounais ou Américains Camerounais vivants aux Usa et de capitaliser sur les programmes de recherche mis en place par certains partenaires Américains au développement, notamment Bill et Melinda Gate, John Hopskin etc… il a salué le partenariat entre l’institut de recherches médicales et d’études des plantes médicinales (Impm) avec la fondation Bill Gate pour la recherche sur les maladies émergentes et réémergentes et la Chambre d’agriculture Américaine pour la valorisation des plantes aromatique.

Réitérant la gratitude du Cameroun à l’endroit des Etats-Unis d’Amérique pour les nombreux appuis techniques octroyés dans divers domaines scientifiques dont le tout dernier dans le domaine de la radioprotection a facilité le rapatriement des sources orphelines délaissées au Cameroun et permis d’assurer la sécurité nucléaire des sites abritant la coupe des Nations de football féminine en 2016, le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation a plaidé pour le soutien à la mise en place rapide de la plateforme de collaboration scientifique et technique entre le Cameroun et les Etats-Unis à travers l’Université de Michigan, la formation des chercheurs, le soutien à la création d’une cité du savoir au Cameroun et l’institution des bourses de mobilité dans le cadre du renforcement des capacités des ressources humaines scientifiques.

 L’actif de la coopération Américaine au Cameroun, notamment dans le domaine de la recherche agricole, au cours des années 80 à 90 à travers l’Usaid, met en exergue, le renforcement des capacités des ressources humaines scientifiques de l’institut de recherche agricole pour le développement (Irad), le renforcement des capacités infrastructurelles de l’Ecole nationale supérieur d’Agronomie de Dschang (Ensa), la préservation de la sécurité alimentaire au Cameroun à travers le développement des céréales et tubercules et la formation de nombreux généticiens à l’instar de Jacop Ayuk Takem, THE Charles, Nonamo Laurent etc..

 

 

 

 

Background Image

Header Color

:

Content Color

: