Nous écrire Contact Plan du Site           Français | English

La Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme au MINRESI

Dans le cadre de l’implémentation son plan d’action, une délégation de la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme conduite par messieurs David Abouem A Tchoyi et Halle Nicodemus Ndessi, membres de ladite commission a séjourné au MINRESI le jeudi 2 novembre 2017. Les échanges avec le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation, ses principaux collaborateurs de l’administration centrale et des instituts de recherche sous-tutelle avaient pour cadre la salle de conférences du bâtiment annexe N°2.

En fixant le cadre de la visite de travail sur le double plan d’une mission d’évaluation et d’échanges, David Abouem A Tchoyi a aussi décliné les trois principales préoccupations qui devraient guider cette rencontre : le questionnement de la pratique de l’anglais dans les aspects communication orale et rédaction administrative en respect des règles en vigueur, l’exploration des pratiques institutionnelles y relatives et l’examen des conditions d’harmonisation des différentes valeurs culturelles portées par les langues camerounaises.

Les échanges entre les émissaires de M. Peter Mafany Musonge et les responsables de l’administration centrale et des instituts de recherche sous-tutelle du MINRESI ont duré plus de deux heures de temps et ont permis d’adresser les difficultés rencontrées et d’inventorier les suggestions de solutions palliatives.

Résumant la pratique du bilinguisme au MINRESI, le Dr Madeleine Tchuinté a dit que plus de 90% du personnel chercheur est bilingue et que 75% des publications scientifiques sont faites en langue anglaise. Pour pallier le déséquilibre observé sur le plan de la communication administrative, plusieurs actions visant le renforcement des capacités du personnel en langue anglaise ont été entreprises. Il en est ainsi de l’instauration d’une journée du bilinguisme qui a lieu tous les mercredis au MINRESI, l’inscription du personnel du MINRESI au Centre linguistique Pilote de Yaoundé en vue du renforcement de leur bilinguisme, l’élaboration des timbres de toutes les correspondances ainsi que des textes et autres documents administratifs en français et en anglais etc…

Bien plus, a conclut le Dr Madeleine Tchuinté, un projet de décision de mise en place d’une Cellule ministérielle pour la Promotion du bilinguisme est en cours de finalisation, en attente des orientations stratégiques de la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme.

Dans son adresse, Me Halle Nicodemus Ndessi a dit qu’il ne suffira pas aux Camerounais d’être seulement bilingue mais de construire un pays débarrassé de l’injustice et de la discrimination. Pour lui, l’amour, la paix, la justice sociale, la bonne gestion le patriotisme conditions sine qua none du vivre-ensemble sont la finalité de toute culture.

Visiblement satisfait, au terme de la visite de travail, David Abouem A Tchoyi, ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique entre 1985 et 1986 a soumis quelques points de réflexion à la sagacité des chercheurs en Sciences sociales et humaines : Comment harmoniser la dimension axiologique des valeurs véhiculées par l’anglais, le français et les langues nationales camerounaises dans l’optique de la préservation de l’unité nationale? Comment lever les barrières des incompréhensions nées des mauvaises interprétations et des appréhensions qui plombent le vivre ensemble camerounais ? Comment ramener le bilinguisme dans la pratique quotidienne de tous les camerounais ?

Les émissaires de M. Peter Mafany Musonge sont repartis du MINRESI avec quelques spécimens des résultats de recherche agricole produits par l’institut de Recherche agricole pour le développement (IRAD).

Services aux Usager

Background Image

Header Color

:

Content Color

: