.

Des adieux de la grande famille de la recherche à un chercheur de haut vol

  La cérémonie d’hommages scientifiques à M. Fotso Tagny Jean Marin Chargé de Recherche à l’Institut de Recherche Agricole pour le Développement s’est tenue le jeudi 15 juin 2017 à 11 heures à l’esplanade de l’IRAD en présence de Dr Madeleine Tchuinté Ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation. La cérémonie solennelle d’hommage s’est déroulée autour de témoignages d’un chercheur avec lequel il a longtemps travaillé, d’un chercheur sénior et le mot de monsieur le Directeur général de l’Irad Dr Noé Woin. Ce dernier a salué les qualités exceptionnelles de l’illustre disparu.

Remettant la toge du chercheur défunt à sa famille biologique, Dr Madeleine Tchuinté a déclaré : « aux grands hommes, la patrie reconnaissante. Au nom du Gouvernement de la République, je voudrais ici adresser les sincères condoléances de la nation à la famille de monsieur Jean Marin. Vous devez être fières d’avoir donné un digne fils qui s’est consacré au service de notre pays.la patrie toute entière vous dit merci pour tout le travail qu’il a abattu. Vous devez être fières de votre père vous ses enfants et nous espérons que l’un d’entre vous suivra ses pas dans la recherche. Je vous remet donc cette toge en souvenir de ce grand homme qui a marqué son temps. »

M. Fotso Tagny Jean Marin était jusqu’en 2016 date de départ à la retraite, chargé de recherche en productions animales du Programme monogastrique à l’IRAD de Nkolbisson à Yaoundé. Durant cette période il a servi comme chargé du contrôle et de la Supervision des activités PNVA de la Région du centre et coordonnateur du projet C2D volaille.

Cet ancien étudiant de l’Université de New Castle en Angleterre où il obtient un Master of Sciences en nutrition animale fut l’un des pionniers de la maîtrise  de la production du lapin à grande échelle par les éleveurs privés des régions du Nord Ouest, de l’Ouest et du Centre Cameroun. Il a aussi initié la formulation des rations alimentaires compétitives pour différentes classes et espèces animales à partir d’ingrédients locaux, des déchets et sous produits de l’agriculture et de l’agro-industrie. Le chercheur de regrettée mémoire a révolutionné l’élevage non seulement des lapins, mais aussi des cobayes, de la volaille, des porcins et des aulacodes. 

André BION

 

 

 

 

Instituts de recherche

                                        

Background Image

Header Color

:

Content Color

: