.

Le Cameroun et les Etats-Unis soutiennent le développement de la Science, la Technologie, l’Ingénierie et les Mathématiques

 Le Cameroun a été le centre de la science pendant trois jours, à la faveur d’une conférence internationale, placée sous le très haut patronage de son Excellence Monsieur le Président de la République du Cameroun et organisée par les Ministres de la Recherche scientifique et de l’Innovation, de l’Enseignement Supérieur et l’Université de Michigan aux Etats-Unis d’Amérique, sous le thème : «Frontières scientifiques Afrique – Etats Unis ».

Les grands moments forts de cette conférence se sont déclinés en plusieurs étapes. Notamment les cérémonies d’ouverture et de clôture riches en sons et couleurs, les séances plénières avec des communications de haut vol délivrées par d’éminences grises d’ici et d’ailleurs.

La cérémonie d’ouverture a été présidée le mardi 30 mai 2017 à 15 heures au Palais des Congrès de Yaoundé par le ministre de l’Enseignement Supérieur, le Professeur Jacques Fame Ndongo au nom du Premier Ministre Chef du Gouvernement, en présence de Dr Madeleine Tchuinté et d’autres membres du gouvernement. Celle de clôture s'est déroulée le jeudi 1er juin 2017 au même lieu et a été présidée au nom du Premier Ministre par Dr Madeleine Tchuinté, Ministre de la recherche scientifique et de l'Innovation, en présence du Ministre du Travail et de la Sécurité sociale, M.Grégoire Owona. 

Ces assises de haut vol sur la Science, la Technologie, l’Ingénierie et les Mathématiques (STEM/Africa) ont permis de dessiner l'avenir de la recherche et de la culture scientifiques de pointe. Les initiateurs ont convié à ce rendez-vous tous les acteurs du système national de la Recherche scientifique et de l’Innovation. 

Ces séances se sont articulées autour de courtes présentations de la recherche de jeunes scientifiques au Cameroun et des nouvelles facultés de carrière d'autres pays africains qui sont des anciens élèves du programme des érudits présidentiels africains de l'Université de Michigan (UMAPS). 

Les scientifiques ont présenté leurs résultats de recherches afin de fournir des perspectives uniques sur l'avenir de la recherche et de l'éducation qui bénéficieront aux personnes de leurs pays respectifs. Tous ont présenté des affiches disponibles tout au long de la conférence. Pour le Pr Jacques Fame Ndongo, il a aussi été question « d’explorer toutes les opportunités visant la mise en œuvre d’une coopération scientifique durable entre les Etats-Unis d’Amérique et le Cameroun, notamment dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques. 

Madame Orteva Fuller, Directeur du Centre d’Etudes africaines à l’Université de Michigan s’est réjouis de la qualité des présentations et du niveau d’ingéniosité des scientifiques et innovateurs africains en général et camerounais en particulier.

Lors des diners d’ouverture et de clôture offerts aux hôtes du Cameroun par le Ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Dr Madeleine Tchuinté a annoncé la création imminente d’une plate forme d’échange entre chercheurs camerounais et américains afin d’aboutir à un partenariat durable entre les deux pays. C’est donc à juste titre que la patronne du Minresi a qualifié la coopération bilatérale entre le Cameroun et les Etats-Unis via l’Université de Michigan comme venant à point nommé. Au moment où le système national de la recherche et de l’Innovation œuvre de plus en plus en faveur de la densification de transfert des résultats de la recherche vers le secteur économique, la promotion de l’Innovation et la mise en place de nouveaux mécanismes de financements. Une nouvelle vision qui nécessite la synergie d’actions entre la recherche et l’innovation camerounaise et des entreprises et investisseurs américains à l’instar de l’Université de Michigan.

Les recommandations de cette importante conférence en cours d’élaboration seront portées à l’attention des plus hautes autorités du Cameroun et des Etats-Unis d’Amérique en vue de leur implémentation concrète pour le mieux des populations. 

 

 André BION

 

 

 

 

 

 

Instituts de recherche

                                        

Background Image

Header Color

:

Content Color

: