.

Suivi des Instituts: Le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation en visite de travail au Centre national d'Education (CNE)

 

 

 

 

 

 

       Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation, Dr Madeleine Tchuinté a effectué le 03 mai 2017 à 10h, une visite de travail au Centre national d’Education, situé dans l’enceinte du  Département ministériel dont elle a la charge. 

     Placée sous le thème : « les sciences sociales et humaines dans la mouvance de l’innovation », cette visite s'inscrit dans le cadre d’une série de descentes que la patronne du MINRESI effectue chaque année dans les instituts de recherche placés sous la tutelle du Ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation. Le Centre National d’Education a ouvert le bal cette année avec une cérémonie riche en sons et couleurs agrémentée par la belle prestation de la chorale du CNE.

      Trois grandes articulations ont marqué cette cérémonie. Le discours de bienvenue prononcé par le chef du Centre, madame Elisabeth Tamajong, Directeur de recherche. Elle a remercié madame le Ministre pour son soutien permanent en vue de mener à bien les missions assignées à son institution.

     Il faut dire que depuis plus d’une décennie, le CNE est passé de douze à plus d’une centaine de chercheurs. Mais le principal plaidoyer présenté par Pr. Elisabeth Tamajong est de voir le CNE s'ériger en Institut des Sciences Humaines. 

      Dans son allocution de circonstance, madame le Ministre a salué le travail abattu par le CNE, à travers ses travaux de recherches dont les résultats pertinents visent à résoudre les problèmes sociétaux. Les diverses thématiques de recherche du CNE placent en effet l’Homme au centre des préoccupations.

    Compte tenu de l’importance du CNE dans le développement socioéconomique du Cameroun et l’épanouissement de l’Homme, madame le Ministre a rassuré les chercheurs en leur réaffirmant sa ferme volonté d'améliorer leurs conditions de travail et de porter leurs doléances à l’attention du Chef de l’Etat. Dr Madeleine Tchuinté a d'ailleurs annoncé l'aboutissement très bientôt du nouveau statut des chercheurs que le Président de la République son Excellence M. Paul Biya souhaite voir mis en œuvre le plus tôt possible.

    « …nous allons proposer au gouvernement de la République, la restructuration du CNE, afin d’en faire un institut de recherche en sciences sociales et humaines… » a-t-elle martelé.

     Cette cérémonie a aussi donné l’occasion de rendre hommage à John Anthony MOPE SIMO, chercheur émérite, anthropologue, Directeur de recherche, décédé en 2011 et qui a significativement marqué la grande famille de la recherche par son brillant passage au sein du CNE. Ses multiples publications, son amour et son dévouement pour la recherche et l’encadrement des jeunes chercheurs ont laissé des traces indélébiles dans la mémoire de ses collègues. Qui l’on illustré dans un témoignage émouvant. Ces derniers ont d'ailleurs décidé de consacré le septième volume de la Revue Internationale des Sciences Humaines et Sociales à l'illustre disparu, avec comme titre: « Mélanges en Hommages de John Anthony Mope ».

     Madame le Ministre a elle aussi salué la mémoire de ce chercheur émérite dont elle a eu le plaisir de connaître les prouesses intellectuels et qui n’a jamais manqué de bénéficier de son soutien multiforme.

     Précisons que le Centre National d’Education est une dérivée de l’Institut des Sciences Sociales créé le 16 mars 1976. Pour des raisons de services, il s’est disloqué en trois structures que sont l’Institut National de Cartographie (INC), le Centre de Recherche sur les Langues et Traditions Orales Africaines (CERDOTOLA) et le Centre National d’Education (CNE).

 André BION

 

Instituts de recherche

                                        

Background Image

Header Color

:

Content Color

: